5 étapes pour adopter de nouvelles croyances

Cet article fait partie de la série « Soigne-toi » et se décline sous deux formats: audio et écrit

Pour écouter ou télécharger la version audio: cliquez ici

Dans l’épisode #15 de Soigne-toi, j’avais évoqué avec vous comment vos croyances peuvent freiner voire inhiber totalement votre système de guérison et impacter votre bien être en enclenchant l’activation de votre physiologie du stress.

Dans ce 16eme épisode, je vais répondre aux questions suivantes :

  • Comment prendre conscience de ces croyances qui impactent votre physiologie et provoquent du stress en vous ?
  • Comment faire pour les changer ?
  • Quels grands principes sous-tendent le fait de « changer ses croyances » ?
  • Comment adopter de nouvelles croyances plus utiles pour votre santé ?

Dans cet épisode, je vais évoquer 3 grands principes à connaitre sur le fait de changer ses croyances ainsi qu’un plan d’action en 5 étapes pour adopter des croyances plus aidantes et plus soutenantes pour vous et votre santé.



Sommaire



Avant d’entreprendre de « changer ses croyances », il faut avoir conscience de certains principes qui impactent justement le fait de modifier ses croyances. Car vous pourriez vous dire : « C’est simple, si je remarque qu’une croyance est stressante pour moi, je n’ai qu’à la changer et penser autrement ». Sauf que, dans les faits, cela ne se passe pas ainsi.

Pourquoi est-ce difficile de changer ses croyances ?


Le premier principe sur lequel je souhaitais vous sensibiliser, est que : « plus on cherche à changer quelque chose, moins on va réussir à le faire ».

C’est le fameux exemple de l’éléphant rose. Si je vous donne la consigne : « Ne pensez surtout pas à une éléphant rose » , à quoi allez-vous penser ? Je suis prête à parier que vous avez pensé, voire même visualisé, cet éléphant rose. Et c’est totalement normal.  En vous donnant cette consigne, tous vos réseaux neurologiques, en lien avec celle-ci, se sont activés automatiquement.

Il en va de même pour vos croyances : plus vous allez chercher à les inhiber, ne plus y penser, à les changer… , plus vous allez rencontrer des difficultés à le faire. Vous risquez même, en pensant bien faire, de les renforcer. En effet, en agissant ainsi, neurologiquement parlant, vous allez leur allouer toute votre attention, ce qui renforcera d’autant plus ce pattern cérébral.

Faire preuve de volonté pour changer ses croyances


Le 2eme principe à connaitre est le suivant: Malgré ce que vous vantent différents courants de développement personnel, changer vos croyances consciemment, à la force de votre volonté, ne fonctionne pas.

En effet, vos processus cognitifs conscients n’ont qu’une emprise très limitée à ce niveau. Il suffit que vous soyez fatigué ou passiez, par exemple, par un moment émotionnellement difficile, vos anciens schémas et croyances referont automatiquement surface.

Pour changer des croyances et des schémas profondément ancrés et répétés des centaines de milliers de fois, la volonté est bien loin d’être suffisante.

L’utilité des croyances limitantes


Le 3ème principe, à connaitre absolument avant de vouloir changer les croyances que vous jugez limitantes est le suivant : toute croyance a (ou a eu) son utilité. De ce fait, chercher à les changer à tout prix, ou à les combattre, n’est pas la solution. N’oubliez pas que ces croyances, qui aujourd’hui vous desservent, se sont mises en place pour une raison bien spécifique.

Elles peuvent, certes, être totalement inadaptées voire nocives au regard du contexte et de la situation que vous vivez actuellement, mais initialement, elles avaient leur utilité.  Certaines se sont peut être mises en place dès votre naissance pour vous permettre de donner sens au monde qui vous entoure. D’autres vous ont peut être protégé de ce qui pouvait être potentiellement dangereux pour vous à un moment donné de votre vie.  En bref, ces croyances vous ont permis de lire votre environnement et d’adapter vos comportements, vos actions pour répondre à vos besoins.

Prenons un exemple avec la croyance : « Je dois prendre sur moi et avancer malgré les difficultés ». Si vous vivez avec une maladie relativement invalidante, cette croyance peut aggraver votre état de santé. En effet, elle risque de vous pousser à vous forcer, à ne pas écouter les signaux de votre corps. Cependant, cette croyance est le fruit d’expériences passées. Elle vous a surement permis, à un moment donné, de vous sentir en sécurité (que ce soit dans votre environnement familial, amical, professionnel…).  Cette croyance a peut-être même été un moteur pour vous à certains moments de votre vie pour vous dépasser, avancer face aux difficultés…Ou alors, elle vous aura peut être permis de vous sentir aimé et soutenu dans une famille où on valorise le fait d’être fort face à l’adversité, voire de faire face dans un contexte professionnel compétitif. Donc, si vous cherchez à changer cette croyance sans prendre en compte que, dans votre inconscient, celle-ci est encodée comme une stratégie utile pour avancer, vous avez peu de chance d’aller mieux. Vous aurez peut-être même tendance à culpabiliser face à l’état de vulnérabilité induit par la maladie.

Il faut bien avoir en tête que si vous essayez de remplacer une croyance qui a pu, à un moment donné, être une stratégie utile pour vous maintenir en sécurité et optimiser votre survie, vous allez rencontrer énormément de résistance.

5 étapes pour adopter de nouvelles croyances


En réalité, on ne change pas une croyance comme on changerait un programme informatique. Il ne suffit pas de vouloir installer un nouveau programme que l’on sait intellectuellement meilleur pour soi pour que cela fonctionne.

Si vous voulez « changer vos croyances », vous allez rencontrer énormément de résistances, et ceci même si les nouvelles croyances sont objectivement plus utiles pour votre santé. Cela ne fonctionne pas ainsi. Votre cerveau a ses biais, il aime ce qui est familier, il l’active automatiquement, il économise de l’énergie en faisant cela et, de ce fait, vouloir changer ne lui suffit pas comme motivation.

Ci-dessous, je vous propose un plan d’action pour adopter de nouvelles croyances plus utiles et plus soutenantes pour votre santé en prenant en compte les principes et résistances évoqués précédemment. Ainsi, vous ne tomberez pas dans les pièges évoqués ci-dessus qui pourraient aggraver votre situation et votre état de santé.

Bien sur, pour une question de praticité et de compréhension, j’ai découpé ce plan d’action en 5 étapes mais il est fort possible que certaines étapes ne vous parlent pas, ne résonnent pas pour vous. Il est possible qu’elles ne correspondent pas à votre problématique et c’est tout à fait normal. Adaptez ce plan en fonction de ce qui résonne pour vous. Nous sommes tous différents. Inspirez-vous de ce qui résonne pour vous et laissez de côté ce qui ne vous parle pas. L’important est de toujours partir de vous. Vous êtes le seul à pouvoir ressentir ce qui est bon pour vous.

Identifier ses croyances stressantes


Logiquement, la première étape est celle d’identifier quelles croyances activent votre physiologie du stress. Pour cela, je vous propose deux façons de faire (mais il en existe beaucoup d’autres).

Première façon de faire : portez attention à tous les « il faut » « je dois » que vous vous dites à longueur de journée. Vous pouvez même ajouter à cela les « je ne peux pas », « je ne dois pas ». En bref, portez attention à toutes les injonctions que vous avez envers vous-même. Souvent ces formules affirmatives recèlent des croyances que vous prenez pour des vérités absolues, qui vous poussent à agir (ou ne pas agir) sans que vous les remettiez en question.

Deuxième façon d’appréhender ces croyances « limitantes » : notez sur une feuille de papier tout ce que vous vous dites les jours où vous vous sentez très mal. Attention, l’objectif est de noter tout ce qui vous vient en tête et non de le juger ou de chercher à comprendre pourquoi ces pensées automatiques émergent. Pourquoi le faire quand vous êtes mal ? Car, ainsi, vous aurez plus facilement accès au pilote automatique qui se joue en vous sans que vous en ayez conscience le reste du temps. En effet, quand vous êtes en dehors de votre fenêtre de tolérance , vous accédez plus facilement à ces programmes qui tournent en sous couche en vous, puisque votre cerveau ne sera plus en capacité de les inhiber.

Non jugement et bienveillance


Une fois que vous avez identifié les croyances pouvant potentiellement activer votre physiologie du stress, je vous conseillerai de les rencontrer avec bienveillance.

En réalité, pour amoindrir l’impact d’une croyance « limitante » sur votre santé, il faut en réalité amoindrir la relation qu’à cette croyance avec l’activation de votre physiologie du stress. Pour cela, il est indispensable de ne pas juger vos pensées, de les accueillir avec bienveillance. En effet, comme j’ai pu vous l’expliquer dans l’épisode 4 de « Soigne-toi », faire preuve de compassion envers vous-même face aux difficultés va entrainer certains changements biochimiques dans votre corps. En accueillant vos croyances avec bienveillance,  vous proposez à votre cerveau une autre manière de réagir. Ainsi vous déconditionnez petit à petit le déclenchement de votre physiologie du stress face à certaines pensées automatiques.

Etre bienveillant avec vous-même est un acte simple sur le papier mais souvent difficile à mettre en place. Pour vous aider, vous pouvez imaginer un ami dans votre situation :

  • Que lui diriez-vous ?
  • Comment réagiriez-vous par exemple si vous le voyiez s’auto-flageller de « il faut », «  je dois », alors que vous le savez exténué ?
  • Quels conseils lui donneriez-vous ? Donnez-vous ce conseil et appliquez-le.

Donnez-vous cette bienveillance, ce soutien face à ce pilote automatique, face à cette petite voix intérieure qui vous blâme et vous juge à longueur de temps. Ne la combattez pas mais trouvez plutôt comment la rassurer.

Origine des croyances limitantes


La 3eme étape est de comprendre l’origine de ces croyances qui vous posent problème au quotidien. Je précise que comprendre n’est pas forcément nécessaire. L’important étant de s’aider, de se soutenir et de faire preuve de bienveillance envers soi-même. Cette étape est totalement facultative. Vous n’avez pas besoin de mentaliser à tout prix les choses pour aller mieux. Cependant, pour certains, en fonction de l’histoire de vie et des résistances ressenties, elle peut être nécessaire pour être moins jugeant envers soi-même.

En effet, vous pouvez ressentir le besoin de connaitre ou reconnaitre ces fameuses stratégies pour faire la paix avec cette part de vous qui continue à jouer ce pilote automatique non aidant. Attention l’objectif n’est pas de blâmer vos parents, amis, conjoint ou encore vos circonstances de vie et de vous poser en victime. Ce serait totalement contre-productif et inadapté. L’objectif de cette étape est de vous réapproprier votre histoire sous un nouveau jour, de comprendre comment vous en êtes arrivé à adopter ces croyances. L’objectif est d’identifier pourquoi vous rencontrez des résistances à agir différemment, de comprendre en quoi ces croyances vous protègent et vous maintiennent dans une certaine sécurité.

Pour cette étape, il peut être nécessaire de se faire accompagner par un psychothérapeute. Ceci vous permettra de prendre le recul nécessaire et vous aider à construire une nouvelle façon d’aborder les choses avec sécurité, soutien et bienveillance avec vous-même. Ce questionnement sur vous-même peut également vous permettre de reconnaitre les besoins s’exprimant en vous et en quoi certaines croyances vous ont été utiles en tant que stratégies pour combler vos besoins ou éviter des situations potentiellement menaçantes au regard de ceux-ci.

Etre dans l’instant présent


Une fois identifié et pacifié le rapport avec les pensées automatiques découlant de vos croyances, comment faire pour construire des croyances plus aidantes et plus soutenantes ?

Rappelez-vous que pour sortir de ce pilote automatique, combattre vos pensées est totalement contreproductif. Agir à la force de la volonté ne servira à rien puisque, lorsque conscient et inconscient s’opposent, l’inconscient l’emportera toujours à terme. Pour pouvoir cultiver de nouvelles croyances, il faut tout d’abord pouvoir s’ouvrir à un nouveau champ de possible. Et pour cela, la première chose à faire est de s’ancrer dans l’instant présent.

En effet, vos croyances sont des généralisations basées sur vos expériences passées et, principalement celles émotionnellement chargées.  Beaucoup de vos croyances se sont mises en place pour vous protéger et vous permettre d’anticiper les futures menaces potentielles. La croyance se base sur l’expérience passée. En ramenant votre attention dans l’instant présent, en vous concentrant sur ce qui se passe dans la réalité de l’instant, vous donnez à votre cerveau le signal que cette situation est différente et unique. De ce fait, vous n’allez pas activer les mêmes chemins cérébraux pour la traiter et y répondre. 

Et c’est cette possibilité de faire une nouvelle expérience qui, à force de répétition, va ouvrir pour vous un nouveau champ de possible et donc amoindrir l’activation de votre physiologie du stress. En effet, en vous ancrant dans la réalité de l’instant, vous donnez de nouvelles informations à votre cerveau et à votre corps sur le fait que vous êtes en sécurité. En agissant ainsi, vous recablez vos chemins neurologiques grâce au pouvoir de la neuroplasticité.

Cultiver de nouvelles croyances


Abordons enfin la dernière étape : Comment faire pour cultiver de nouvelles croyances ? Comment changer vos filtres pour adopter des croyances plus aidantes et faire que celles-ci deviennent à terme votre pilote automatique ?

La première chose que je vous conseillerai pour accéder à des croyances plus aidantes, en lien bien sûr avec la réalité de l’instant, est de vous concentrer sur vos valeurs. En partant de vous, du sens que vous voulez donner aux choses, vous sortirez plus facilement du mode pilote automatique de vos croyances et envisagerez une autre lecture des choses.

En vous concentrant sur des questions comme :

  • Qu’est ce qui est important pour moi ?
  • Qu’est-ce qui vous me rend heureux ?
  • Qu’est ce qui me permet d’être plus en paix avec la situation ?
  • Si cette situation devait avoir un sens, m’apporter ou m’apprendre quelque chose, qu’est-ce que ce serait ?

En vous permettant de lire la situation différemment, en lui donnant un autre sens, en définissant de nouvelles attentes, vous vous ouvrez simultanément la possibilité de réagir différemment. Par la même occasion, vous faites une expérience différente de la même situation. Vous indiquez ainsi à votre cerveau qu’il est possible d’apporter une autre réponse à ce que vous vivez tout en restant en totale sécurité. Se concentrer sur le sens, vos valeurs… permet au cerveau de ne plus percevoir la situation comme une potentielle menace. Vous recâblez  ainsi votre grille d’interprétation du monde d’une autre manière et amoindrissez les déclencheurs potentiels (et l’activation de votre physiologie du stress). Suite à cela, il est beaucoup plus simple de cultiver de nouvelles croyances car vous n’êtes plus dans une posture de résistance.

Pour adopter de nouvelles croyances c’est simple (mais pas toujours facile à faire) : il vous faut faire l’expérience qu’une autre croyance peut être tout aussi, voire plus vraie, pour vous, dans la situation rencontrée. Vous expliquer comment passer à la pratique prendrait plusieurs épisodes tant il y a de façons d’y parvenir, et méthodes et techniques différentes pour le faire. A chacun de trouver ce qui résonne pour lui.

Ci-dessous, quelques exemples de pratiques, très loin d’être exhaustives, pouvant permettre d’adopter de nouvelles croyances :

  • Techniques basées sur la pleine conscience
  • Approches psychothérapeutiques telles que l’ACT (thérapie d’acceptation et d’engagement) ou l’IFS (Internal Family System)
  • The Work de Byron Katie
  • L’EFT (Emotional Freedom Technique) / le tapping

Au final, la technique en elle-même importe peu. Le principal est qu’elle vous convienne et vous permette d’expérimenter la réalité de l’instant en étant plus en paix et plus présent, qu’elle vous permette surtout de faire une nouvelle expérience et d’envisager la situation différemment. A vous de tester et de trouver ce qui vous fonctionne pour vous et vous apaise.

Résumé #16


3 grands principes à connaitre

  • 1. Plus vous allez mettre de l’énergie à vouloir changer moins vous réussirez à le faire. En combattant et résistant, vous ne faites que renforcer ce que vous cherchez à faire taire.
  • 2. Vouloir changer vos croyances à la force de la volonté ne fonctionne pas
  • 3.  Vos croyances ont une origine. Toute croyance a (ou a eu) son utilité même si aujourd’hui elles vous desservent peut être car non aidantes par rapport à ce que vous vivez.

Les étapes

  • 1. Identifier les croyances stressantes
  • 2. Les rencontrer avec bienveillance et ne pas vous juger
  • 3. Etape Facultative : Comprendre leur utilité pour faire la paix avec elles
  • 4. Revenir à la réalité de l’instant présent et s’ouvrir de nouvelles perspectives de lire cette réalité
  • 5. Cultiver de nouvelles croyances : vous recentrer sur vos valeurs, sur le sens pour expérimenter la situation différemment et permettre à de nouvelles croyances plus aidantes et soutenantes d’émerger

Podcast #16


Télécharger, écouter le podcast, s’abonner :

*Via le site « Soigne-toi »cliquez ici

* Via Apple Podcasts: cliquez ici

* Via Google Podcasts: cliquez ici

Ecouter le podcast via YouTube:

Pour aller plus loin


Précédents épisodes de « Soigne-toi » en lien avec cet épisode

* « Soigne-toi #4 : Episode sur l’impact sur votre corps d’être bienveillant avec vous même »:  *Article: cliquez ici *Podcast: cliquez ici

* « Soigne-toi #6 : Episode qui évoque la notion de fenêtre de tolérance« :  *Article: cliquez ici *Podcast: cliquez ici

« Soigne-toi #15 :  Premier épisode parlant de l’impact de vos croyances sur votre santé »:  *Article: cliquez ici *Podcast: cliquez ici

Précédents épisodes des « Capsules» en lien avec cet épisode

* « Capsule #3 – Premier épisode sur les valeurs« :  *Vidéo: cliquez ici *Podcast: cliquez ici

* « Capsule #4 – Deuxième épisode sur les valeurs« :  *Vidéo: cliquez ici *Podcast: cliquez ici

* « Capsule #5 – Episode sur « Comment redonner du sens à sa vie? »:  *Vidéo: cliquez ici *Podcast: cliquez ici

Si vous avez besoin d’une aide psychothérapeutique

* « Quel psy choisir ? »: cliquez ici

* « Les différentes psychothérapies« : cliquez ici

* « Comment bien choisir sa thérapie et son thérapeute? »: cliquez ici


Une réflexion sur “5 étapes pour adopter de nouvelles croyances

  1. Bonjour Aurore, merci pour cet article très intelligent et aidant.Je fais tout un chemin pour aller mieux et votre travail m’apporte et m’apprend beaucoup.Tres bonne journée.Cordialement.Marie Josee

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s